Organiser un mariage zéro déchet

Organiser un mariage zéro déchet

Comme vous êtes beaucoup de monde à me l’avoir demandé, voici l’article sur notre mariage local et zéro déchet… ou presque. En effet, difficile d’être 100 % zéro déchet, 100 % écologique comme vous ne maîtrisez pas tous les intervenants. Je suis contente d’écrire cet article car cela me permet de partager notre expérience pour des futurs mariages, mais aussi de rester dans l’atmosphère magique du mariage.

Ce qui nous a aidé à avoir un mariage à faible empreinte écologique est que nous étions d’accord tous les deux, notre entourage savait que c’était important pour nous (à leur grand désespoir) et surtout le thème du mariage nous a aidés, à mon avis, à sa réalisation écologique : la bande dessinée.

En écrivant l’article, je ne pensais pas qu’il serait aussi long ! Comme je n’aime pas découper mes articles pour en faire plusieurs sur le même thème (même si c’est mieux pour le référencement), je vous ai écrit un sommaire. Vous pouvez donc directement cliquer sur le sujet du mariage qui vous intéresse ou y revenir facilement si vous n’avez pas le temps de tout lire.

Toutes les photographies, sauf mention contraire, sont de Dorothée Costeux
que je remercie encore pour le superbe reportage qu’elle nous a réalisé.
Si vous êtes en Nord-Picardie, n’hésitez pas à faire appel à elle :
elle est également très à l’écoute (http://dorothee-photographe.com/).

SOMMAIRE

Une décoration de mariage écologique

Les objets indispensables du mariage version écologique

Une urne de mariage zéro déchet
Le livre d’or et ses crayons en bois

La décoration de la salle des festivités

Des boules en papier de bandes dessinées
Des bulles à la place des ballons
Des fleurs locales pour une empreinte environnementale faible
 

Placer les invités dans un mariage écologique

Un placement de tables local et zéro déchet

Des marque-places personnalisés grâce à la bande dessinée

  

Une décoration de table minimaliste pour un mariage zéro déchet

La table rectangulaire : plus simple à décorer

Le menu du mariage en bande dessinée

Faire tenir le menu

Un cadeau des invités utile et zéro déchet

 

Gérer la boisson d’un mariage écologique

Eau plate et gazeuse en mode zéro déchet

Que du verre et une tireuse pour l’alcool

Une tireuse à bière avec du verre
L’alcool du dessert : du verre local
Le vin et le champagne : du verre au recyclage

Les softs ou boissons sans alcool : local et sans plastique

Du jus de pommes : on ne peut plus près
Le succès de la tireuse à limonade
  

Les mariés de l’an zéro déchet

Des vêtements de mariés réutilisables

Des alliances recyclées et éthiques

Le porte-alliance zéro déchet en bande dessinée

  

Les ratés du mariage zéro déchet

Le problème de l’encre des impressions maison

Une décoration de mariage avec un peu de plastique

Un peu de pesticide à table

Bien s’organiser pour l’eau de robinet

Des photos Polaroïd avec déchet plastique

Conseils pour le bon déroulement de votre mariage

Le fer à repasser est pour une fois utile

Visiter et préparer la salle à plusieurs

Confier votre planning et votre souhait zéro déchet

Conclusion

Une décoration de mariage écologique

       Le gros point noir d’un mariage au niveau environnemental est la décoration et le cadeau offert aux invités. Pour la décoration, d’abord, nous n’en voulions pas trop, car ce n’est pas notre personnalité de faire un étalage d’objets. Partant de ce principe, cela aide à concevoir une décoration de mariage minimaliste. Il faut donc lister les choses importantes à conserver : la nappe, les serviettes, les marques-places, le menu, quelque chose qui distingue la table pour le placement des invités, l’objet offert à ces derniers et les autres indispensables du mariage, comme l’urne de mariage ou le livre d’or.

       Tous ces objets peuvent donc contribuer à décorer la salle du mariage tout en étant utiles. Ensuite, quelques décorations dans la salle pour dire de la personnaliser et de marquer le coup, d’autant plus que nous faisions notre mariage dans une salle polyvalente. En effet, je ne voulais pas, en louant une partie de sa propriété, engraisser un mec châtelain qui n’a fait qu’hériter, même si c’est un super décor.

Les objets indispensables du mariage version écologique

Une urne de mariage zéro déchet

       Concernant l’urne de mariage pour que les invités puissent déposer leur enveloppe, l’idée a été facile à trouver. Ma sœur a récupéré un carton de ramettes de papier que nous avons recouvert de pages d’un vieux manga chiné. Dans le couvercle, elle a découpé une fente de la largeur d’une grande enveloppe. Elle a ensuite imprimé, colorié et collé un grand Picsou. Avec ce personnage, le message était très clair money-mouth. Une des serveuses avaient mis l’urne près de l’entrée, et pour une fois, je n’ai eu personne qui m’a demandé où était l’urne ou la table des cadeaux smile !

       Au sujet des cadeaux, nous en avons eu très peu. Nous nous marions après avoir acheté notre maison il y a presqu’une dizaine d’années (déjà !), donc les gens savent que nous avons tout ! J’ai hésité à demander un service de mariage car j’aime bien la belle vaisselle pour recevoir nos invités. Mais, déjà, je ne sais pas où je la rangerai, et surtout, maintenant, il est possible d’avoir un beau service entier via Emmaüs ou une ressourcerie !

       Quant aux cadeaux reçus, ils correspondaient à nos convictions : maison et local, comme ces linguettes démaquillantes des Lubies de Lucie (https://www.facebook.com/Les.lubies.de.Lucie80/). Nous n’avons reçu aucune fleur coupée. Là, je ne pense pas que cela est dû à nos convictions mais à la distance : tout le monde savait que nous ne rentrions pas chez nous immédiatement après le mariage (nous habitons à Quimper et nous nous sommes mariés en Picardie). Cependant, nous avons reçu des rosiers locaux à replanter smile ! Et cerise sur la pâquerette, ils étaient dans une boîte de récupération, décorée avec de vieilles bandes dessinées ! 

Du carton et des vieux mangas pour fabriquer une urne de mariage.

Une urne de mariage tout en récupération mais au message clair !

Le livre d’or et ses crayons en bois

       Le livre d’or en revanche a été acheté neuf car je voulais un livre avec des cases vierges de bande dessinée, et je ne me voyais pas les faire moi-même (me connaissant, j’aurais passé un temps fou à calculer les différents types de case undecided).

       Pour les crayons, nous avions mis des crayons de couleur, les Woody de Stabilo que la librairie Lise et moi à Vertou (https://fr-fr.facebook.com/librairieliseetmoi) nous a conseillés. L’avantage par rapport à des crayons de couleur classiques ou à des crayons de cire est que le pigment est fort, donc les couleurs sont vives comme j’aime ! Et ils sont sans plastique (bon, le taille-crayon vendu avec est en plastique cry).

       Pour les personnes qui n’auraient pas voulu écrire avec un gros crayon de couleur, ma sœur avait mis à disposition un stylo « bic » à cartouche. Nous avions du plastique, mais au moins, il dure dans le temps.

       Ces objets indispensables au mariage participent ainsi à la décoration de la salle. En effet, les invités verront obligatoirement l’urne de mariage. Elle permet donc de donner le ton du thème et de la décoration ! Pour personnaliser la salle de mariage, il est également possible de la décorer en mode zéro déchet.

Un livre d'or de mariage et des crayons écologiques.
Crevette diplomate

Les crayons en bois de Stabilo en pleine action pour remplir (colorier ?) le livre d’or de notre mariage.

La décoration de la salle des festivités

Des boules en papier de bandes dessinées

       Pour la décoration de la salle, nous voulions quelque chose de très simple et non une avalanche de décoration. Nous sommes partis sur l’idée d’utiliser de vielles bandes dessinées pour fabriquer des boules de décoration. Ces boules ressemblent à des lampions, mais sans bougie.

       Je me suis donc mise au pliage de toutes ces boules en papier. J’avais récupéré des bandes dessinées chez Emmaüs où elles étaient invendables car la couverture était très abîmée et certaines pages étaient gribouillées. J’avoue que le pliage de ces boules en papier m’a beaucoup plu, mais attention, ce n’est pas donné à tout le monde. Il faut du temps et un sacré coup de main. J’ai dû regarder trois tutoriels et plusieurs essais avant d’y arriver complétement.

       J’ai donc crée des petites et des grosses boules de décoration en papier de bande dessinée. Toutes ces boules en papier ont été accrochées dans la salle avec de la ficelle de lin (merci à Sylvain pour l’accrochage parfait).

Une boule de décoration en papier.

Avouez que cette feuille de bande dessinée pliée en boule de décoration donne un beau résultat !

Des bulles à la place des ballons

       Concernant les murs de la salle, même si ceux-ci était d’un côté vitrée et de l’autre en brique (pas besoin de décoration, la brique c’est trop beau !), j’ai eu envie, au dernier moment, de décorer les murs d’une quarantaine de phylactères (une bulle, mais je voulais vous faire connaître ce mot laughing) avec des messages du type « Pour les mariés, hip, hip, hip, hourra ». Ma sœur m’en avait parlé longtemps auparavant, mais cela ne me disait rien car je ne voyais pas quel texte mettre dans ces bulles.

       Puis, quelques semaines avant le mariage, je me suis dit que ce ne serait pas mal pour remplacer les ballons de baudruche qui ont des messages du type « Vive les mariés ». Mais il fallait que les bulles se voient au loin. Elles ont donc été imprimées dans du papier A3. Là, j’ai de la chance, car ma sœur a une telle imprimante. Cependant, je pense que n’importe qui connaît quelqu’un qui travaille dans un bureau disposant d’un copieur A3 et qu’en fournissant une ramette de feuilles A3 épaisses, il est possible d’imprimer dans ledit bureau.

       Ces bulles ont été récupérées : soit elles resserviront pour des enfants dessiner, soit en papier brouillon.

Des objets zéro déchet décorent la salle de mariage.

La décoration de la salle est très simple : des guirlandes conçues avec du fil de lin et des boules de décoration en papier de bande dessinée.
Dans le fond et sur les vitres, nous voyons les bulles en papier qui remplacent les ballons en plastique.

Des fleurs locales pour une empreinte environnementale faible

       Les fleurs sont un gros point de discussion dans l’élaboration d’un mariage écologique. En effet, rien que de couper des fleurs, surtout pour les mettre quelques jours seulement dans un vase, est un non-sens. Mais, elles sont zéro déchet (se compostent) et surtout j’aime trop les fleurs pour leur diversité et leurs couleurs. Je voulais donc au moins des fleurs locales et sans pesticides pour dire d’améliorer un peu mon bilan. Étant en Picardie, je sais qu’il y a des champs de glaïeuls. De plus, mes tantes ont énormément de fleurs dans leur jardin et m’ont proposé de m’en fournir…Donc, il était bien possible d’avoir des fleurs locales et sans intrant. Tout a été un beau raté !

       Les compositions d’une des fleuristes utilisant les fleurs picardes sont horribles. Nous aurions dit des compositions pour enterrement ! L’autre fleuriste locale était en vacances. Enfin, avec les différentes vagues de chaleur, mes tantes ont eu très peu de fleurs car elles ont grillé ! Il ne me restait donc plus qu’une fleuriste. Quand je lui ai demandé si elle utilisait des fleurs locales, elle m’a demandé ce que local signifier undecided ! Ses fleurs viennent de l’étranger (comme 85 % des fleurs coupées vendues en France[1]) et plus précisément des Pays-Bas (comme 87% des fleurs importées en France[2]). Mais ses compositions étaient tellement belles que je n’ai pas su résister ! Et après tout, la Picardie est moins loin des Pays-Bas que du Sud de la France wink !

        Pour améliorer notre empreinte environnementale, j’ai fourni à la fleuriste les vases qui étaient des bouteilles en verre récupérées par ma mère où j’ai collé, sur chaque côté, une bulle différente.

Un vase de mariage zéro déchet en récuéprant une bouteille en verre.

Vase de mariage dans une bouteille en verre récupérée avec deux bulles collées de chaque côté, pour être dans le thème du mariage : la bande dessinée.

Placer les invités dans un mariage écologique

       Le placement des invités est très important lors d’une festivité. Nous avions évoqué la possibilité de ne pas faire de plan de table, mais pour l’avoir vécu, c’est une erreur car les gens n’osent pas s’installer à table, et l’installation des invités peut prendre facilement une demi-heure, voire une heure si vous êtes beaucoup de monde, car même si quelqu’un s’installe, les gens n’osent pas se mettre à côté, surtout si c’est la place du milieu ! En outre, un bon plan de table est aussi un gage de réussite de votre mariage. Oui, je ne mets pas du tout la pression !

       Et un conseil, venant de la cousine de mon compagnon mari, maintenant laughing, pour les invités trentenaires et quarantenaires qui ne se connaissent pas, évitez de mettre des personnes avec enfants avec celles sans enfant… Pour l’avoir vécu, je peux vous dire que ce conseil est judicieux !

       Les marques-places étant donc importants, ils devaient donc être soit en objet de récupération, soit en papier pour avoir une empreinte écologique faible. J’ai choisi de faire le tout en papier car c’est une matière que je maîtrise bien, qu’il est possible de créer plein de choses à partir du papier (découpe comme pliage), que le papier choisi est fabriqué en France, issu de forêts gérées responsablement et que mes créations seraient locales puisque je les fabriquerais moi-même. Enfin, le papier permet de rester dans le thème de la bande dessinée.

Un placement de tables local et zéro déchet

       Pour le placement de tables, l’idée est venue de faire des tables par rapport à un personnage de bande dessinée. Comme je ne voulais pas encombrer la table, j’ai utilisé le recto du menu pour y imprimer un personnage différent pour chaque table. Cela permet d’utiliser les deux côtés de la feuille (pas de gaspillage) et cela donne un côté surprise : les gens pensent que c’est la même chose recto-verso, et en s’asseyant ils découvrent autre chose. Donc, pour le côté recto, j’ai mis un personnage de bande dessinée en grand qui correspond au nom de la table. J’ai donc eu une table Betty Boop (la table d’honneur), Astérix, Lucky Luke, Tintin, Boule et Bill, Dragon Ball, Tortues Ninja, Cédric, les Tuniques bleues, les Schtroumpfs et Spiderman pour les enfants. J’ai placé les personnages des bandes dessinées classiques franco-belges aux personnes les plus vieilles et les mangas et comics aux plus jeunes.

Des objets zéro déchet décorent la table de mariage.

Une indication de table totalement zéro déchet ! Et personne ne devine au premier abord que le menu est derrière…

       Le choix des bandes dessinées s’est fait par rapport aux figurines que nous avions déjà, mon frère, mon compagnon et moi-même. Ma sœur s’est chargée de trouver le reste pour mettre une figurine par table. Bon, là sur ce point, c’est moyennement zéro déchet car ces figurines sont en plastique (la résine est du plastique). En les chinant, ma sœur a amélioré notre bilan carbone, et surtout toutes les figurines ont été récupérées soit par les invités, soit par la famille proche, soit par nous-mêmes pour notre collection wink ! Donc, même si les figurines sont en plastique, rien n’est parti à la poubelle !

       Et pour le grand plan des tables, j’ai récupéré une planche de contreplaqué (chez mon père menuisier) où j’ai collé les personnages avec la bulle des prénoms qui seront à table. La colle utilisée était de la colle de farine (voir encadré).

Zéro déchet pour ce placement de tables.

Le plan des tables du mariage en contreplaqué et papier.
Le verso pourra être récupéré pour créer un autre bricolage.

Coller écologiquement et sans déchet

Pour la majorité des collages (verre, vase, bouteille, urne), j’ai utilisé de la colle de farine. Extrêmement simple à faire, économique, facile à appliquer, séchant rapidement, collant sur du verre et transparente, elle est parfaite. Même ma sœur qui était dubitative a approuvé. Nous avons en effet fait des tests avec de la colle en pistolet (Cléopâtre), de la colle en tube et la UHU Twist & Glue. La colle de farine était la mieux aussi bien au niveau collage qu’au niveau transparence !

Pour qu’elle adhère bien sur le verre, le secret est de dégraisser le verre avec du vinaigre blanc, avant d’appliquer la colle au pinceau. Et s’il vous reste de la colle, hop, aux poules ou au compost comme ce n’est que de la farine chauffée avec de l’eau !

Des marque-places personnalisés grâce à la bande dessinée

       Pour les marque-places, j’ai donc décidé de mettre des couvertures de bande dessinée qui seront pliées comme pour un livre avec le prénom des invités à l’intérieur. Comme il y avait beaucoup de personnes qui ne se connaissaient pas, j’ai personnalisé les couvertures par rapport au goût des invités : passion (sport, musique, activité manuelle, etc.) ou bandes dessinées qu’ils aiment ou aimeraient. Ou alors par rapport à leur métier. Cela permettait de faire une première approche pour les personnes qui ne s’étaient jamais vues. Et je peux vous dire que cela a bien fonctionné : les gens ont adoré ! Comme ils ont adoré faire le tour des tables pour voir ce que les autres invités avaient comme couverture !

       Comme j’aime la BD, cela a été super intéressant à faire. Je me suis ainsi rendu compte qu’il y avait énormément de bandes dessinées sur l’agriculture ! Ayant beaucoup d’agriculteurs dans notre famille, je ne pensais pas que je réussirais à mettre une couverture différente à chaque personne smile ! L’autre avantage des couvertures personnalisées est qu’il n’est resté que quelques marque-places des enfants lorsque la table a été débarrassée. Et ayant fait beaucoup de mariages en tant que serveuse, je peux vous dire que c’est rare !

Une décoration de table minimaliste
pour un mariage zéro déchet

La table rectangulaire : plus simple à décorer

       La traiteuse s’occupait du nappage et des serviettes. Nous nous sommes donc mises d’accord que je les voulais en tissu. En revanche, au niveau couleur, pas de choix, c’était blanc. Pour une fois, cela ne me dérangeait pas, car je savais que la décoration de table grâce au thème de la bande dessinée allait déjà être colorée !

       Pour information, nos tables étaient rectangulaires. En effet, je n’aime pas les tables rondes car j’entends rarement celui qui est en face de moi (ou alors, il faut des mini tables rondes, ce qui complexifie le plan de table). L’autre avantage des tables rectangulaires est qu’avec la vaisselle, le pain, les bouteilles, les marques-places, les serviettes pliées, le(s) menu(s) et les fleurs, elles se remplissent très vite. Contrairement aux rondes où il faut bien remplir le centre de table pour qu’il ne fasse pas vide. Cela évite donc d’avoir une multitude d’objets pour garnir la table.

       Comme nous l’avons vu plus haut, l’indication du placement de table, les marques-places avec pour thème la bande dessinée et ses couvertures variées, décoraient déjà par eux-mêmes la table. Ne manque plus que le menu.

Faire tenir le menu

       Le plus difficile pour les menus a été de trouver de quoi les faire tenir debout. Je savais que j’allais prendre du papier épais (210 g la feuille ivoire) et que je voulais une sorte de chevalet en bois mais qui ne prenne pas de place avec ces pieds, et surtout que la feuille soit visible recto-verso. En effet, je voulais gaspiller le moins possible de feuilles.

       Heureusement, mon beau-frère a crée le prototype tandis que mon père et mon frère ont réalisé l’objet. Le résultat est superbe avec une feuille qui tient bien et que les gens ont pu se passer. L’autre avantage est que le bois est local (provient de la menuiserie de mon père qui travaille avec une scierie du coin) et surtout que ces « chevalets » sont récupérables pour en faire des cadres ou des supports éducatifs (ma sœur, instit, a récupéré le plus gros).

       Sur ce point, je sais très bien que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne à avoir la chance d’avoir un père et un frère menuisier. Mais dans n’importe quelle famille, il y a toujours une personne bricoleuse, donc n’hésitez pas à faire appel à ces compétences, les gens adorent rendre service pour un mariage.

Du bois et une feuille pour ce menu zéro déchet.

Au recto, un personnage de BD pour placer les invités.
Au verso, le menu du mariage en bande dessinée.
Le tout, tenu par un cadre en bois local.

À droite du menu, nous voyons la couverture d’un album de Lucky Luke qui sert de marque-place.

Un cadeau des invités utile et zéro déchet

       Étant traditionnel, j’ai toujours aimé les dragées. Quant à mon compagnon mari (je ne suis pas encore habituée wink !), il n’aime pas. Ce qui nous a décidé à ne pas mettre de dragées : en réalité, les gens aiment peu les dragées, surtout celles aux amandes (je ne comprends pas), et il était hors de question de mettre des dragées au chocolat (le cacao vient de loin, et je ne veux pas cautionner le travail des enfants[3]). En outre, quand je servais dans les mariages, je me rendais compte que beaucoup de personnes oubliaient leur paquet de dragées, donc pour toutes ces raisons, cela ne sert strictement à rien de mettre des dragées.

       Pour le cadeau des invités du mariage, ma sœur a eu très vite l’idée. C’était tout simplement de chiner des verres à moutarde avec des personnages de bande dessinée dessus. L’idée m’a plu tout de suite ! Selon la quantité de verres que nous trouvions, nous partions sur un verre par couple, voire par famille. Dans les faits, heureusement que ma sœur et des amies (merci Virginie) s’y sont mises car si cela paraissait simple sur le papier, trouver des verres à moutarde avec des personnages de bande dessinée bon marché a été beaucoup plus compliqué que prévu. Je peux vous dire que je regrette que ma mère n’ait pas davantage acheté ces verres à moutarde quand nous étions enfants, car la spéculation les a aussi touchés (et sans moutarde qui plus est) !

       Toutefois, je voulais personnaliser ce cadeau. Nous avons donc collé une étiquette-bulle avec nos prénoms et la date du mariage sur le fond extérieur du verre (merci tata Jojo et frérot pour l’aide). Toujours pour le côté surprise, à la manière des verres de saké, le texte de la bulle se découvre quand on boit dans le verre. J’ai créé les bulles, et c’est ma sœur qui les a découpées à la main. Oui, prévoyez du temps car c’est long, surtout si vous avez beaucoup d’invités.

Le cadeau offert aux invités est un verre à moutarde.

En buvant dans le verre, vous découvriez le texte d’une bulle personnalisée pour le mariage, qui tient grâce à la colle de farine.

       L’autre avantage de ce cadeau est qu’il est aussi utile. En effet, les invités peuvent le rependre soit pour décorer, soit tout simplement pour boire dedans ! Lors de notre discours, nous l’avons bien précisé que ce verre est réutilisable.

       Comme pour les marque-places, l’idée a beaucoup plu, car il n’est pas resté beaucoup de verres. Les verres restants ont été dispatchés dans la famille, et j’ai enfin des verres qui remplacent mes timbales en plastique pour les brosses à dents et le verre à dents (et accordés aux couleurs de notre salle de bains smile).

       Donc une décoration en papier presque sans plastique et récupérée, je pense que nous avons réussi notre pari d’un mariage zéro déchet. En effet, aucun élément de décoration n’est parti à la poubelle laughing !

Des verres à dents venus d'anciens verres à moutarde.

Des verres à moutarde pour les verres à dents, cela rend super bien !

 

Gérer la boisson d’un mariage écologique

       Pour la boisson, cela a été beaucoup plus difficile d’être zéro déchet. Nous y sommes arrivés si on prend en compte le recyclage (qui n’est qu’un pis-aller).

Eau plate et gazeuse en mode zéro déchet

       Concernant l’eau plate, j’ai vérifié auparavant si l’eau de la salle était potable. Attention, ne vérifiez pas auprès de l’Agence régionale de santé et autres services de l’État car ceux-ci peuvent relever les seuils de potabilité[4] pour que l’eau soit présentée comme potable alors qu’elle ne l’est plus pour les femmes enceintes, nourrissons ou encore les intestins des personnes fragiles. Il faut donc vérifier sur la carte interactive de l’UFC-Que Choisir, beaucoup plus sûre[5]. Et en effet, en goûtant l’eau de la salle, la veille du mariage, nous avons même été tous ébahis par son goût (même mon beau-père, c’est dire). Elle était très bonne. J’avais même envie d’en faire des réserves, tellement cela faisait du bien de boire de la bonne eau !

       En revanche, la salle ne louait pas assez de carafes pour le monde que nous étions, il a donc fallu se procurer des bouteilles en verre. Je voulais des bouteilles de vin en forme bordelaise, mais transparente. Je pensais que cela aurait été facile avec la consommation de notre entourage et en s’y prenant un an à l’avance… Et bien non, mon entourage ne boit pas assez de rosé innocent !

       Heureusement, mes anciennes collègues m’ont donné la solution : allez chercher les bouteilles dans les bars. Pour ma part, je pensais que leurs bouteilles étaient encore consignées… Et bien non ! Il n’y a plus que le Perrier, Coca et quelquefois Orangina qui sont consignés dans les bars et restaurants ! Je vous conseille de récupérer les bouteilles en verre de cette manière car c’est beaucoup beaucoup plus rapide ! Avec un seul bar ou restaurant, vous avez une vingtaine de bouteilles en même pas une semaine !!! Et pour que la bouteille soit personnalisée et que les gens aient envie de boire de l’eau de robinet, j’ai collé une étiquette tirée des bande dessinée Tintin et Boule & Bill de chaque côté de la bouteille.

       En revanche, attention, si vous prévoyez ce type de bouteilles, comme ce sont des bouteilles de 75 cl, il faut en prévoir 1 pour 3-4 personnes. De même, mon frère avait rempli la veille une bonne moitié des bouteilles d’eau afin de les mettre au frigo. Nous aurions eu davantage de place dans les frigos, nous aurions mis directement toutes les bouteilles afin que les serveurs n’aient pas à les remplir, mais là, hélas la place manquait.

       Sinon sachez, mais nous l’avons appris trop tard, que certaines marques d’eau consignent leurs bouteilles en verre en allant dans des magasins spécialisés. Pour les bouteilles d’eau gazeuse, nous le savions et étions mêmes contents car nous ne savons pas comment nous aurions fait sinon ! Et bonus, c’était une eau locale smile ! Donc, tout était parfait !

       Pour cette occasion comme un mariage, où vous invitez beaucoup de monde, j’ai encore davantage regretté que les bouteilles ne soient pas consignées. Cela nous aurait fait gagner un temps fou que de récupérer des bouteilles ou de chercher les magasins qui proposent des bouteilles consignées ! Avec la consigne, organiser un mariage zéro déchet coulerait de source !

Un contenant zéro déchet pour l'eau du mariage.

Une bouteille de vin transparente de forme bordelaise, une étiquette de bande dessinée, et nous avons une superbe bouteille d’eau locale.

Décoller les étiquettes des bouteilles

Pour le lavage et le décollage d’étiquette, prévoyez un peu de temps. Les étiquettes se décollent très bien avec une pâte composée de bicarbonate et d’huile. Vous appliquez cette pâte au pinceau, laissez reposez une nuit et l’étiquette s’enlève ensuite toute seule. Excepté certaines étiquettes récalcitrantes, soit vous recommencez, soit vous allez chercher des bouteilles d’une autre marque.

Ensuite, lavez bien les bouteilles soit au liquide vaisselle, soit au bicarbonate afin de supprimer le film gras qui s’est déposé. Ou passez vos bouteilles au lave-vaisselle si celui-ci le permet.

Que du verre et une tireuse pour l’alcool

Une tireuse à bière avec du verre

       Concernant la bière, c’était facile, surtout en Picardie : location d’une tireuse à bière laughing ! Non, le plus difficile a été de convaincre notre famille que nous ne voulions pas ni timbales, ni écocup ou gobelet en plastique mais du verre ! Entre les arguments : il va y avoir de la casse, qui va faire la vaisselle (venant des hommes de plus de 50 ans car c’est connu, ce sont surtout eux qui la font undecided), les gens vont perdre leur verre, etc., notre entourage familial n’était vraiment pas pour. Mais là, c’était un point que je ne me voyais pas lâcher.

       Si au début, je pensais récupérer des verres à bière de mon entourage, finalement, nous avons appris au dernier moment qu’une location de chopes à bière se faisait dans la ville ! Nous les avons donc louées… et cela a été un succès ! Même les gens réfractaires ont avoué que c’était dix fois plus agréable de boire dans du verre, il n’y a eu aucune casse et surtout aucun verre qui traînait n’importe où ! Au contraire, le verre a responsabilisé les gens, et ils ont fait davantage attention à leur verre ! Même la traiteuse m’a dit qu’elle allait récupérer l’idée car c’est quand même plus chic smile !

L’alcool du dessert : du verre local

       Pour l’alcool du dessert, là encore, cela a été facile. Je ne voulais pas de champagne, je trouve que c’est le gâcher de le mettre à ce moment-là car nos papilles sont dévastées. Nous avons donc mis du cidre ! Et je peux vous dire que c’est une superbe idée car le cidre s’accompagne super bien avec le dessert, et surtout il rafraîchit très bien. Et le gros avantage pour nous au niveau déchet, toutes les bouteilles ont été récupérées car c’est la grand-mère de mon compagnon mari qui le fait laughing !

Le vin et le champagne : du verre au recyclage

       Tout le vin et le champagne (servi donc au vin d’honneur) étaient en bouteille en verre, qui sont parties au recyclage. Là, encore, j’ai vraiment regretté que nous n’avions plus la consigne, car cela aurait été tellement plus simple de remettre toutes les bouteilles en caisse et qu’elles repartent soit chez le producteur, soit directement à la laverie.

       Concernant les bouchons en liège, tous ont été récupérées : j’avais mis un carton où c’était indiqué dessus à côté des frigos pour que les serveurs le voient (et je les avais prévenus avant). En effet, mon père connaît une personne qui récupère les bouchons en liège pour en faire des isolants. Sinon, vous pouvez trouver un point de collecte près de chez vous avec le site de la Fédération française du liège : https://recyclage.planeteliege.com/.

Des chopes en verre pour boire zéro déchet.
Des sodas remplacés par une tireuse à limonade.

Tireuse à bière d’un côté et tireuse à limonade avec les bouteilles de sirop de l’autre.

Au-dessus de chaque, une étiquette en forme de bulle indique la boisson pour que les invités ne se trompent pas (jusqu’à un certain degré d’alcool…).

Les softs ou boissons sans alcool : local et sans plastique

Du jus de pommes, on ne peut plus près

       Là, cela a été très simple : ni boisson avec fruits exotiques, ni boisson sucrée et aromatisée chimiquement qui dérègle le palais de nos enfants (voir mon article à ce sujet en cliquant ici). J’ai donc pris du jus de pommes d’une productrice du coin que j’ai connue grâce à mon épicière de vrac picarde (Du vrac dans le bocal).

       Ce jus de pommes était proposé en bouteilles en verre (non consignées hélas) et était un délice. Quelques bouteilles ont été récupérées (leur forme est sympa), le reste est parti au recyclage.

Le succès de la tireuse à limonade

       Pour avoir une boisson gazeuse sans alcool et zéro déchet, là, c’est la traiteuse qui nous a donné le tuyau : de la limonade en tireuse. Et je peux vous dire que cela a été un succès : à 18h, il n’y avait plus rien du fût de 30 litres ! Il faut dire que nous étions beaucoup de monde, beaucoup d’enfants, il faisait très chaud et il y avait beaucoup de Parisiens (boivent moins d’alcool que les Picards tongue-out !).

       Mon seul regret est de ne pas avoir goûté cette limonade de la marque Goudale avant d’avoir commandé le fût (mais je ne pense pas que cela aurait été possible). Si j’avais su que la limonade était aussi peu sucrée et aussi bonne, j’aurais pris directement deux fûts ! Surtout en sachant que le vendredi, lors de la préparation de la salle, nous nous sommes restreints à ne pas en boire ! Et cerise sur le gâteau, prendre de la limonade en tireuse, reviens beaucoup beaucoup moins cher ! Donc, c’est tout bénéf’ !

       Pour les enfants (et les adultes), j’avais proposé cinq sirops avec des goûts différents pour qu’ils puissent faire leur propre diabolo : grenadine, framboise-mûre, cassis, menthe et citron. Tous les sirops sont bien partis, excepté cassis ! Là, j’avoue, je n’ai pas compris, c’est trop bon le cassis ! J’avais acheté les sirops dans mon magasin bio, car je ne savais pas si j’allais trouver ce qu’il fallait dans la ville de mes parents. C’est la marque Bigallet. Ils sont excellents : peu sucré, fabriqué en France et conditionné dans une bouteille en verre.

       Comme pour les verres à bière, les verres à limonade/jus de fruits ont été loués car il n’y avait pas de grand verre dans la salle. Les seuls verres autres qu’à pied étaient des verres Duralex.

       Juste une remarque pour la tireuse à limonade : la traiteuse nous avait prévenus, mettez-là dans un endroit différent de celle à bière. Et indiquez bien dessus : bière ou limonade. Car en fin de soirée, certaines personnes se trompent… Bon, même avec une étiquette, certaines pensaient que le fût de bière était vide… alors qu’ils étaient sur la tireuse à limonade undecided ! Donc, même avec une étiquette, c’est le signe qu’il est temps qu’ils arrêtent tongue-out !

Les mariés de l’an zéro déchet

Des vêtements de mariés réutilisables

       Concernant les habits, nous n’avons pas fait de location. Mon compagnon, mettant facilement des costumes pour son boulot, le réutilisera à coup sûr.

       Pour ma part, je rêvais tellement de ma robe de mariée depuis des années que je l’ai dessinée moi-même. N’ayant pas un tel niveau en couture, je l’ai donnée à fabriquer à  une couturière quimpéroise ! Et comme je voulais du tissu BD dessus, je ne l’aurais jamais trouvée en location ou à la vente. Au niveau des prix, c’est dans les tarifs d’une robe de mariée achetée neuve. Et comme je trouve toujours dommage que nous ne mettons notre robe de mariée qu’une fois (voire un peu plus lors des anniversaires de mariage) alors que c’est de très belles robes, j’ai donc trouvé une astuce en la dessinant. Pour avoir le côté « mariée », j’ai mis le tulle en surjupe, je peux donc l’enlever pour pouvoir remettre ma robe à d’autres grandes occasions. Et je remettrai le tulle lors de nos 10 ans de mariage laughing.

La surjupe en tulle peut être enlelvée pour remttre la robe de mariée.

Le détail de ma robe de mariée avec le tissu bande dessinée : la surjupe en tulle peut s’enlever pour pouvoir remettre la robe facilement.

Des alliances recyclées et éthiques

       Pour les alliances, après visite chez plusieurs bijoutiers-joailliers, nous avons trouvé une joaillière à Quimper qui utilise de l’or et du palladium recyclés. Et qui était très contente quand nous lui avons posé la question car elle est dans cette démarche depuis une trentaine d’années ! J’ai préféré prendre du paladium mélangé à de l’or car si on souhaite de l’or blanc, l’or reçoit un traitement chimique supplémentaire : le rhodiage. Et je ne me voyais pas avec une bague dorée, ce n’est pas ma personnalité. Je suis contente d’avoir trouvé cette joaillière car il aurait été difficile pour moi de prendre des alliances en or « neuf » en connaissant tous les problèmes d’extraction de ce métal[6]. En revanche, j’ai été très étonnée que peu de bijoutiers, et surtout des joailliers ne connaissent pas la provenance du métal qu’ils utilisent. Ils l’achètent en effet à des grossistes sans se poser de question !

       Néanmoins, une copine nous a appris quelques jours avant le mariage que des amis à elle venant de se marier, s’étaient fait tatoués leurs alliances ! J’ai trouvé cette idée géniale et encore plus écologique ! Et au niveau engagement, là, un tatouage, c’est vraiment à vie ! Et plus de problème au sport ou quand on travaille en cuisine de devoir enlever l’alliance pour des questions sanitaires.

Le porte-alliance zéro déchet en bande dessinée

       Pour le porte-alliance, je suis restée dans la thématique bande dessinée et zéro déchet. Cela a été simple à faire, j’ai chiné à Emmaüs un vieux Mickey Parade dans lequel j’ai taillé des encoches de la taille des alliances. Et comme il n’y a que deux petites encoches de découpées, les histoires des bandes dessinées peuvent encore se lire wink !

Zéro déchet pour ce porte-alliances fait main.

Un porte-alliance fabriqué dans une vieille bande dessinée pour un mariage zéro déchet.

Les ratés du mariage zéro déchet

       Néanmoins, pour vous rassurer, tout n’a pas été parfait, nous avons quand même produit des déchets, donc eu une empreinte écologique cry.

Le problème de l’encre des impressions maison

       Déjà, l’encre de toutes les impressions : marque-places, menu et autres phylactères (le mot bulle, pour que vous vous en rappeliez wink). Ayant utilisé une imprimante classique, ce n’est pas de l’encre végétale. De même, pour le papier, celui choisi était le ivoire de Clairefontaine, fabriqué en France, mais non recyclé. Il provient quand même de forêts gérées durablement, ce qui est déjà un bon point comme je l’expliquais dans cet article sur la déforestation (à retrouver en cliquant ici).

Une décoration de mariage avec un peu de plastique

       Le nappage a été aussi un raté du zéro déchet. J’ai écrit plus haut que normalement, la traiteuse me fournissait des nappes en tissu. Elle m’a appelé cinq jours avant le mariage pour me dire qu’elle ne trouvait pas de nappes dimensionnées aux tables de la salle (et oui, maintenant il est plus difficile de trouver des nappes en tissu pour table rectangulaire que pour table ronde !). Vu le délai, je n’avais pas du tout le temps de trouver une location de nappe en tissu. Donc, nous avons donc pris ce que la traiteuse nous conseillait en remplacement : des nappes en intissé ! Ce n’est même pas du papier, mais du plastique (nappe jetable qui ressemble à du tissu). Pour le côté écolo, nous les avons repris pour le rebond le lendemain en les retournant.

Un peu de pesticide à table

       Concernant les fleurs, comme je l’ai écrit plus haut, elles ne proviennent pas d’une culture biologique (sans pesticide et engrais pétro-chimique qui pose des probèmes dès sa fabrication, mon article ici). Comme je n’avais pas trouvé de fleuriste utilisant des fleurs locales qui me plaisaient, j’aurais pu fabriquer des fleurs en papier avec du papier de bandes dessinées récupérées. J’y ai pensé, mais là, il faut prévoir beaucoup de temps et s’y mettre au moins un an en avance ! En effet, ce n’est pas une fleur par table qu’il faut fabriquer mais au moins une dizaine… Et j’avais quatorze tables, sans compter celle à la mairie et celles du vin d’honneur.

Bien s’organiser pour l’eau de robinet

       Concernant l’eau, comme je l’ai écrit plus haut, il faut vraiment se mettre d’accord avec le traiteur avant le mariage pour bien indiquer le nombre de bouteilles à mettre sur la table, et à remplir le maximum pour éviter le travail des serveurs.

       C’est ce que nous avions fait, comme c’était des tables de 12, il y avait 4 bouteilles par table de remplies d’avance… mais le traiteur n’a mis que deux bouteilles par table en se basant sur son habitude des bouteilles de 1,5 L. Là, cela a été un couac car il faisait très chaud ! Les bouteilles se vidaient très vite. Précisez-le donc bien avant au traiteur !

Des photos Polaroïd avec déchet plastique

       Enfin, les photos Polaroïd ! Comme nous adorons les photos et que nous voulions une tonne de photos qui immortalisent ce jour, nous avions au début décidé de prendre un appareil jetable que nous mettrions à toutes les tables. Problème, c’est un appareil photo jetable. Nous nous sommes donc tournés vers les appareils type Polaroïd.

       Avec mon père, nous avons crée un cadre BD pour mettre les photographies prises (lui, il a fabriqué ; moi, j’ai peint). Pour l’appareil photo, pas de problème, nous avons récupéré celui de la belle-sœur de mon mari (ça y est, j’arrive à la dire smile !)… Mais le problème était la pellicule, ce que je ne savais pas et que j’ai découvert à la fin ! En effet, quand il n’y a plus de photos dans la pellicule, il reste une plaque… en plastique noire ! Et vu le nombre de pellicules que nous avions achetées, je peux vous dire que cela en a fait des déchets cry !

       Si vous souhaitez donc une partie photo sans déchet, je pense que la meilleure solution est la location d’une cabine photo ou ordinateur type Photomaton qui imprime et/ou envoie les photos. Je ne me voyais pas faire cela car c’est un coût, mais maintenant avec le recul, c’était une meilleure solution. En effet, là, avec le Polaroïd, les gens doivent prendre deux photos : une pour eux et une pour nous, et vu le coût des pellicules Polaroïd, je pense que le fossé financier est moindre. En outre, certains photographes l’incluent dans leurs prestations.

Fait maison pour ce cadre-photo.

Si le cadre a été fabriqué par nos soins ; en revanche, il vaut mieux éviter de mettre des appareils de type Polaroïd : les pellicules produisent beaucoup trop de déchets !

Conseils pour le bon déroulement de votre mariage

Le fer à repasser est pour une fois utile

       Prévoyez un fer à repasser ! Oui, oui ! Marion & Gigi qui sont super prévoyants et qui se sont déjà mariés en avaient un dans leur voiture, et je peux vous dire qu’il nous a sauvé la mise pour les serviettes en tissu ! En effet, comme maintenant les tissus sont repassés en machine, il arrive que les bords de serviettes ne soient pas très bien pliés d’où des difficultés pour élaborer le pliage de serviettes.

       De même, eux pour leur mariage zéro déchet (oui, j’ai eu un modèle, ça aide smile !), ils avaient dû repasser toutes les nappes en tissu car elles avaient été livrées chiffonnées.

Visiter et préparer la salle à plusieurs

       Derniers conseil et qui valent pour tous les mariages : lors de la préparation de la salle, répartissez les personnes selon leurs compétences ou leurs souhaits : les manuels, les qui-ont-besoin-de-bouger, les logisticiens, etc.

       Ne faites pas qu’à deux la visite de la salle, mais faites-la avec vos frère, sœur, témoin ou autre proche. En effet, pour tous les détails techniques (chauffage, ventilation, fonctionnement des fours, etc.), vous n’aurez pas une once de temps le jour du mariage de vous en occuper.

Confier votre planning et votre souhait zéro déchet

       Comme pour la visite de la salle de mariage, expliquez bien le détail du déroulement de la journée à plusieurs personnes de confiance et ce que vous souhaitez. Elles pourront ainsi rétablir le planning s’il part de travers, car vous, vous n’aurez pas le temps de vous en rendre compte et de le redresser.

       De même, au niveau zéro déchet avec le traiteur, s’il n’a pas l’habitude, expliquez bien le concept et n’hésitez pas à répéter (ce que nous n’avons pas assez fait).

CONCLUSION

Un beau mariage respectant nos convictions
et des invités heureux

Si c’était à refaire, je referais tout laughing, excepté les photos Polaroïd et sans doute les fleurs, car le pliage des boules en papier m’a beaucoup plus ! En m’y prenant longtemps à l’avance, j’aurais pu me lancer dans celui des fleurs. Un mariage zéro déchet est donc très faisable mais beaucoup de pensée en amont, d’où une charge mentale supplémentaire si on n’a pas l’habitude d’organiser des grands événements (oui, j’organise des mariages tous les mois wink !). Et il faut un bon coup de main, surtout si vous avez beaucoup de choses à bricoler, récupérer ou chiner. J’en profite pour remercier la famille et les amies qui nous ont aidés.

Pour autant, c’était génial ! Un mariage respectant nos convictions et dans ce que nous aimons : la bande dessinée ! Et c’était aussi une expérience très intéressante au niveau sociologique et gestion des déchets à grande échelle. Cela permet de se rendre compte qu’à l’échelle individuelle, si c’est faisable de réduire nos déchets, à l’échelle collective, cela demande une gestion plus importante tant que les pouvoirs publics ne prendront pas leurs responsabilités : comme remettre en place la consigne (mon article à ce sujet en cliquant ici) et interdire les textiles en plastique (vêtements, nappe) ou autre objet en plastique qui existe dans une matière plus saine et moins polluante (le verre à la place des timbales).

En attendant, nous avons montré que c’était possible, nous avons produit peu de déchets, et tout le monde était content de se retrouver, d’être ensemble, de passer une bonne journée. Un mois après, nous sommes encore sur notre petit nuage de jeunes mariés.

La salle du mariage est décorée de boules en papier plié.
Crevette diplomate

Pour finir, gros plan sur les magnifiques boules de décoration en papier, fabriquées avec des feuilles de vielles bandes dessinées.

POUR EN SAVOIR PLUS Nathalie du blog et de la boutique Sakaïde à Nort-sur-Erdre a réalisé une série d’articles au sujet de l’organisation d’une grande fête zéro déchet : https://sakaide.fr/fete-zero-dechet/.
Je n’ai pas parlé des faire-part, mais contrairement à Nathalie, les nôtres étaient en papier épais. En effet, beaucoup de membres de notre entourage ne sont pas encore à l’aise avec les outils numériques. En outre, je sais que beaucoup conservent les faire-part précieusement. Et le nôtre était doublement à conserver car c’est l’auteur de la bande dessinée Mystery (super BD) qui nous l’a dessiné smile ! Encore merci à lui ! La recette de la colle de farine sur le site Esprit Cabane : https://www.espritcabane.com/bricolage/colles-naturelles/colle-de-farine/. Le site de la Fédération française du liège pour trouver un point de collecte : https://recyclage.planeteliege.com/.
Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !
Pin Share

Laisser un commentaire

Cet article vous a intéressé, partagez-le !

%d blogueurs aiment cette page :