Un attrape-rêve en macramé

Un attrape-rêve en macramé

       Une petite publication pour changer : un attrape-rêve que j’ai fabriqué en macramé. J’adore les travaux manuels au grand dam du Homard politique. En effet, dès que je vois quelque chose de sympa à fabriquer avec ses mains, j’ai envie de le réaliser. C’est pourquoi je ne suis pas du tout abonnée aux multiples superbes blogs de couture, peinture, tricot, origami, macramé et autres, cela me donnerait 36000 idées à faire !

       Pour freiner cette envie et en même temps y répondre, je ne me concentre que sur des projets utiles. Comme j’avais besoin d’un rideau anti-mouche pour ma porte-fenêtre et que je ne voulais en pas en acheter un en bambou, j’ai eu l’idée d’en créer un en macramé. Cela me permettait d’apprendre cet art que je ne connaissais pas du tout et qui avait l’air chouette : quelques bouts de corde et une technique de nœuds se transforment en de superbes objets utiles et décoratifs ou de magnifiques pièces pour vêtements.

       Heureusement, le Homard politique m’a fait remarquer qu’il faudrait que je commence peut-être par quelque chose de plus petit avant de s’attaquer à une aussi grande réalisation (oui, je n’ai peur de rien smile). Jugeant sa remarque judicieuse, je suis partie sur un attrape-rêve pour ma nièce. Bien m’en a pris ! J’ai détesté le macramé ! J’ai dû me forcer pour le finir, c’est dire. Pourtant, moi qui adore tout ce qui est en lien avec le textile, là, je n’ai pas du tout accroché. J’avais l’impression de ne faire que des nœuds ! Je suis donc contente d’avoir essayé car j’ai au moins trouvé une activité manuelle qui ne me fait plus du tout envie laughing ! Et ma nièce a été heureuse de son cadeau.

       Cette réalisation découle du livre Macramé, Bohême Folk de Virginie Pugliesi du blog Place Boho que j’ai dû légèrement adaptée car mon cercle était un peu plus grand. J’ai beaucoup aimé ses créations et son livre, notamment le chapitre où elle explique ce que l’on peut faire avec les restes de corde (#récuptoujours).

La corde vient de la Corderie Mansas, elle est fabriquée en France et en coton biologique.

Et vous, aimez-vous le macramé ? Ou les travaux manuels en général ?

Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !
Pin Share

2 réflexions sur « Un attrape-rêve en macramé »

  1. Hello! Il est super bien fichu ton attrape-rêve! Le macramé je me souviens que c’était super à la mode dans les années 80. Ma mère en faisait, j’ai d’ailleurs longtemps gardé un hibou en macramé dans ma chambre d’enfant. C’est une technique chouette car elle ne demande pas d’outil contrairement au tricot ou au crochet, juste les doigts. Les noeuds finalement quand on regarde le crochet c’est pas si différent au final, c’est toujours une affaire de mailles et des manières de les lier entre elles. Et puis les noeuds en eux-mêmes (sans parler du macramé) c’est tout un savoir-faire, les marins diront pas le contraire 😉
    J’ai un petit projet tout bête et uniquement pratique: un bocal de recupe inséré dans une petite nasse en macramé qui, je l’espère, me permettra d’écoper le fond des cuves d’eau ayant du mal à se vider. Ça a l’air très simple! À suivre!!! Super tes derniers articles pratiques au fait. A bientôt 😘

    1. Salut Estelle 🙂 !
      Merci pour le compliment. Oui, c’est exactement pour ce côté “pas besoin d’outil” que l’idée m’a plu d’essayer. Mais bizarrement, je n’ai pas aimé alors que j’adore le crochet et le tricot, qui comme tu dis ne sont qu’une histoire de nœuds aussi. Mais là, je ne sais pas pourquoi, le macramé n’est pas passé ?
      Super idée ton projet, hâte de voir le résultat !

Laisser un commentaire

Cet article vous a intéressé, partagez-le !

%d blogueurs aiment cette page :