Un pot à compost design, pratique, écologique et économique

Un pot à compost design, pratique, écologique et économique

       Ayant un composteur depuis presqu’une décennie (déjà !), la ville de Quimper nous avait fourni par la même occasion un petit seau de 5 L en plastique pour amener nos déchets alimentaires de la cuisine au composteur. N’étant que deux, le seau de 5L ne se remplissait pas aussi vite que les épluchures moisissaient, entraînant donc une mauvaise transformation quand elles partaient dans le composteur.

       J’avais donc récupéré des grands pots de fromage blanc de 1 kg (c’était avant ma transition vers le zéro déchet). Au niveau taille, c’était satisfaisant pour nos déchets alimentaires en les vidant une fois tous les 2-3 jours selon notre consommation. Au niveau matière, cela ne me satisfaisait pas. Outre le problème sanitaire du plastique (voir mon article à ce sujet), il vieillissait aussi très mal : micro-particules de plastiques qui se détachent et taches incrustées de certains aliments (reste de sauce tomate ou au curry). Étant passée au zéro déchet, je n’avais plus de pot pour les remplacer. Je commençais donc à réfléchir à changer mon pot à compost.

Quelle matière pour sa poubelle à compost ?

       Je regardais au niveau des pots à compost neufs ce qu’il se faisait, le marché s’étant développé en quelques années. Mais ils sont aujourd’hui soit en acier, soit en plastique. Je n’allais pas remplacer mes vieux pots de fromage blanc en plastique par une poubelle à compost en plastique ! Et pour l’acier, j’étais mitigée car au fur et à mesure des années, même en faisant attention, l’expérience chez la Reine-mère montre qu’il commence à rouiller.

       Il me fallait donc une autre matière, et là, j’ai eu une illumination : les vieilles poubelles de tables en céramique que nous mettions sur la table des invités dans les années 1980. Tout le monde en avait, c’était le must quand vous receviez du monde. Avec le recul, je me demande ce qu’on mettait dedans ?! Excepté des os pour les omnivores ou le papier entourant les Apéricubes ? Ces poubelles sont totalement tombées en désuétude, sans doute parce qu’il n’y avait pas grand-chose à mettre dedans, corrélé à l’augmentation de la consommation de viande transformée et non plus « brute »[1] et le début du zéro déchet (au revoir emballage). En outre, l’aspect vintage de ces poubelles pourrait être sympa et elles seraient faciles à trouver en ressourcerie. Étrangement, même en cherchant, je n’en ai pas trouvé !!! Sur Le Bon Coin, il s’en trouve plus facilement, mais j’avais peur que les poubelles de table repérées ne soient pas facile à vider, étant souvent de forme arrondie ou avec des recoins.

       J’ai donc eu une autre illumination (que d’éclairs de génie faut-il pour une poubelle à compost) en allant à la ressourcerie Treuzkemm à Quimper : pourquoi ne pas prendre un pot de fleur en céramique !? Et pour avoir un grand pot qui tienne dans la main (ne pas oublier qu’il faut amener régulièrement ce pot au composteur), prendre un pot pour orchidée, qui est plus haut que large Et là, c’est facile, les ressourceries en ont à foison depuis la mode des orchidées ! J’ai donc même pu prendre avec des couleurs différentes laughing. Et bonus, ce type de pots ne coûte qu’entre 1 et 3 euros money-mouth ! Je me retrouve donc avec une belle poubelle à compost, sans plastique, pour pas cher, et je fais du recyclage en achetant en ressourcerie ou à Emmaüs ! Elle n’est pas belle la vie en zéro déchet !

Les avantages d’un pot à compost en céramique

       À l’usage, prendre des pots en céramique pour les transformer en poubelle à compost est une idée de génie : les pots en céramique se révélant beaucoup plus pratiques que les vieux pots en plastique ! Facile à nettoyer, passe au lave-vaisselle (attention certaines peintures peuvent tout de même s’écailler) et autre aspect auquel nous n’avions pas pensé : plus de problème de renversement de liquide. En effet, je mets souvent les restes de boisson chaude au composteur, le plastique, étant mou, si on appuyait un peu trop au moment de prendre le pot, le liquide pouvait déborder. Là, avec les pots à compost en céramique, plus de problème.

       Dernier avantage, et important pour moi : un pot en céramique est beaucoup plus beau dans la cuisine qu’un vieux pot en plastique. Ils sont tellement beaux que nos invités nous demandent toujours où se trouve le pot à compost, ne pouvant imaginer que les restes de nourriture se mettent dans ces beaux pots qui trônent sur le plan de travail.

Utilité ou non du couvercle de la poubelle à compost

       Comme vous l’avez peut-être deviné avec la photo, je n’ai pas de couvercle sur mes pots à compost. Je n’y ai jamais vu l’intérêt. Comme nous vidons notre pot à compost tous les 2-3 jours, les petites bêbetes n’ont pas le temps de venir. Et quand nous avons des épluchures qui attirent très vite les moucherons (melon par exemple), nous vidons le pot à compost rapidement. Tout au début, quand nous avions le seau fourni par la ville avec un couvercle, je trouvais que les restes moisissaient plus vite (nous sommes en Bretagne où le taux d’humidité est élevé). Nous avons donc des pots à compost sans couvercle, et ma fainéantise l’encourage : des manipulations en moins (soulever et reposer le couvercle pour mettre vos épluchures et autres).

       Si vous souhaitez un couvercle avec une poubelle à compost dans une matière saine et pratique, dirigez-vous soit vers une poubelle de table, soit vers un pot à orchidée pour lequel vous achèterez un couvercle en liège à la bonne dimension à la quincaillerie proche de chez vous.

Un pot ou une poubelle à compost ?

En écrivant cet article, je me suis posée la question. J’utilise plutôt le terme de « pot à compost », mais le référencement d’internet utilise plutôt le mot « poubelle ».
Pourtant, la langue française dans sa grande richesse distingue les deux. La poubelle doit être avec un couvercle, tandis que le pot est sans couvercle. Donc j’utilise bien un pot à compost, mais si vous mettez un couvert dessus, le pot se transforme en poubelle laughing. C’est pourquoi dans l’article, j’utilise les deux mots.
Le secret pour un bon compost

       Même si internet pullule d’articles, je sais qu’on va me poser la question de ce que nous mettons dans notre composteur. Nous mettons tous nos déchets alimentaires (pour les omnivores, ni viande, ni poisson), mes cheveux récupérés de la brosse (voir mon article zéro déchet sur les cheveux coupés) et les herbes adventices que j’arrache au potager ou dans notre allée. Pour un bon compost, il faut qu’il y ait moitié d’apports secs pour le carbone (coquille d’œufs, brindilles, feuilles, cheveux), moitié d’apports humides pour l’azote (épluchures de légumes). J’avoue que je ne me prends pas la tête avec la théorie : je mets tout ce qui est de matière naturelle et qui ne se recycle pas.

       Selon moi, le secret pour que vos déchets compostent bien est de mélanger régulièrement ou d’aérer le compost avec l’outil qui ressemble à un ressort. Là, chacun verra ce qu’il préfère à l’usage. Mes anciennes collègues préfèrent l’aérateur à compost (le ressort) : elles le laissent dans le composteur et le tourne dès qu’elles déposent des déchets dans le composteur. Quant à nous, nous mélangeons bien le compost avec une fourche une fois ou deux par mois.

       Personnellement, je ne reviendrai pas à une vie sans composteur : un composteur est pratique, il fait tellement baisser vos poubelles et bonus, au bout d’un moment, vous pouvez récupérer du terreau. C’est pourquoi, comme le mentionnait cet article sur mon retour positif des vacances, je demande toujours s’il y a un composteur sur le lieu de nos vacances.

       Enfin, voir toutes les petites bêbetes grouiller dans le composteur est tellement plaisant : la vie est là grâce à nos déchets ! Le cycle de la vie ! Comme je l’écrivais dans cette chronique sur le livre Marx et sa baguette, la décomposition, c’est la vie grâce à la transformation des éléments, alors pourquoi ne pas mettre une belle poubelle à compost dans notre cuisine pour la célébrer ?

POUR EN SAVOIR PLUS Vous pouvez retrouver ma série d’articles sur les déchets avec le mot-clé « Déchet » ou en cliquant ici
NOTES DE BAS DE PAGE [1] https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/09/06/la-consommation-de-viande-en-france-recule-depuis-dix-ans_5350897_3244.html. L’article explique bien que si la consommation de viande en général diminue ; en revanche, celle de la viandde transformée (viande hâchée, cordon bleu et autres plats industriels) progresse. 
Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !
Pin Share

2 réflexions sur « Un pot à compost design, pratique, écologique et économique »

  1. Super article! Et ton composteur il ressemble à quoi? Vous l’avez acheté où fabriquer vous même?😁

    J’ai hâte de m’y mettre.😍

    1. Merci beaucoup ! Le composteur est vert et en plastique 🙁 . C’est un classique qu’on trouve partout. C’est le ville de Quimper qui nous l’a fourni après que nous ayons effectué une demande, via un prix modique (25€) par rapport au prix du marché. Certaines collectivités le fournissent même gratuitement, n’hésite pas à te renseigner.

Laisser un commentaire


Warning: Undefined array key "sfsi_plus_icons_AddNoopener" in /home/clients/7a398e954138b30541cf08e793e8f63d/web/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/sfsi_widget.php on line 1614

Warning: Undefined array key "sfsi_plus_icons_AddNoopener" in /home/clients/7a398e954138b30541cf08e793e8f63d/web/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/sfsi_widget.php on line 1614

Warning: Undefined array key "sfsi_plus_icons_AddNoopener" in /home/clients/7a398e954138b30541cf08e793e8f63d/web/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/sfsi_widget.php on line 1614

Warning: Undefined array key "sfsi_plus_icons_AddNoopener" in /home/clients/7a398e954138b30541cf08e793e8f63d/web/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/sfsi_widget.php on line 1614

Cet article vous a intéressé, partagez-le !

%d blogueurs aiment cette page :