Zéro déchet : recycler les cheveux coupés

Zéro déchet : recycler les cheveux coupés

Réutiliser les cheveux coupés
en les donnant à une association

Dernièrement, je me suis coupée les cheveux !

Cela méritait-il un article ?! Oui !
(même si j’ai mis un temps fou à l’écrire : c’est plus simple pour moi de parler politique
ou de consommation que d’une bonne action undecided !)

À cette occasion, j’ai fait quelque chose que je n’avais jamais fait,
ce qui est bien dommage au vu de ma chevelure de feu !
Qu’ai-je fait ?

J’ai donné mes cheveux coupés à une association qui fabrique des prothèses capillaires (perruque) pour les personnes atteintes de cancer !
Et oui, nous n’y pensons pas du tout, mais les cheveux peuvent être récupérés de différentes façons. Quand on essaye d’être dans une démarche zéro déchet, même les cheveux peuvent être considérés comme un déchet s’ils sont envoyés à la poubelle qui ira ensuite dans un incinérateur qui a besoin d’énergie pour brûler les déchets !
Heureusement, des solutions existent.

Coupez, envoyez

       Pour donner ses cheveux à une association qui fournit des perruques à des personnes malades, c’est simple et rapide. Le plus long est de laisser pousser ses cheveux sealed. Selon les associations, il faut entre 10 et 25 centimètres de cheveux. Pour ma part, quitte à les laisser pousser, j’ai attendu les 25 centimètres de cheveux. De même, afin d’être sûre de donner de beaux cheveux, j’avais régulièrement pratiqué un bain d’huile les mois précédents[1] (oui, j’ai davantage pris soin de mes cheveux quand c’était pour les donner).

       Puis, vous allez soit chez votre coiffeur habituel (j’en avais déjà jeté un mot à ma coiffeuse lorsque j’y avais été coupée les pointes quelques mois auparavant), soit un coiffeur partenaire de l’association de votre choix, vous divisez votre chevelure en deux (j’ai divisé en quatre car j’ai une énorme touffe), attachez là où vous voulez couper, et le coiffeur coupe. Ensuite, vous attachez l’autre bout, mettez vos cheveux attachés dans un sachet et hop, direction La Poste. J’ai envoyé en lettre suivie car je n’avais pas envie que mon courrier se perde, surtout quand vous voyez le prix des cheveux naturels. Et voilà ! Quelque temps plus tard, je reçus un mot de remerciement de la part de l’association smile ! Et dans quelque mois, mes cheveux seront réutilisés en perruque pour une personne qui n’a pas les moyens de s’en acheter une.

       Je trouve cela bien : grâce au don de cheveux, vous réduisez vos déchets ET vous faites une bonne action, elle n’est pas belle la vie !

DEVINETTE

Quel est le point commun entre un cheveu, une plume et une corne de rhinocéros ?

La kératine !
Ces trois éléments sont composés de kératine qui appartient à la famille des protéines. La kératine chez les êtres vivants a avant tout un rôle de protection.

25 centimètres de cheveux pour une perruque
Mèches coupés et attachés pour un don de cheveux

Plus de 25 centimètres de cheveux coupés. J’avoue à la fin, je commençais à en avoir marre d’une telle longueur !

Normalement, il suffit de de diviser ses cheveux en deux grosses mèches. Mais j’ai une telle épaisseur de cheveux que ma coiffeuse à diviser en quatre.

Les associations à qui donner ses cheveux

       J’ai listé les associations qui récupèrent les cheveux coupés en fin d’article. Il est important de choisir avant de donner ses cheveux, car certaines associations réclament 25 centi­mètres, et si vous ne voulez pas avoir la tête rasée, 25 centimètres, c’est long !

       Il faut également savoir que certaines associations revendent vos cheveux, et c’est cet argent qui servira à financer l’achat de prothèse capillaire pour les personnes atteintes de cancer. D’autres associations, elles, utilisent vos cheveux pour fabriquer leurs propres perruques qu’elles revendront à un prix modique aux personnes cancéreuses. D’autres revendent selon le quotient familial de la personne malade.

       En effet, il faut savoir qu’une perruque en cheveux naturels coûte entre 1000 et 3000 euros selon la longueur, la couleur et la qualité du cheveu. Et même si une perruque de cheveux naturels bien entretenue se conserve longtemps, vu le prix, une bonne partie de la population n’a pas les moyens de mettre une telle somme (un SMIC au minimum en sachant qu’étant malade, vous ne touchez plus votre salaire complet). Et la Sécurité Sociale ne prend en charge qu’une petite partie, qui est très vite réduite dès que vous gagnez « beaucoup » (dépassez le SMIC).

Coupe de cheveux pour une perruque.
Envoi d'un don de cheveux coupés.

Les mèches de cheveux coupés sont attachés à chaque bout, puis emballez dans un sachet propre, type sac de congélation,
ou du papier de soie.
Il n’y a ensuite plus qu’à les mettre dans une enveloppe et à les envoyer par La Poste à l’association de votre choix
(liste en fin d’article).

Problème éthique

En rédigeant cet article, je me suis rendu compte qu’il existe un énorme marché des cheveux naturels. Ainsi, beaucoup de perruques sont fabriquées avec des cheveux de personnes pauvres (Russie[2], Inde) qui les vendent à un prix modique (les hindouistes les donnent même gratuitement[3] car ce geste est considéré comme un sacrifice suprême donné aux dieux).

Quand les cheveux arrivent dans les pays occidentaux, le prix a plus que gonflé. Si pour les perruques, cela peut encore se comprendre au vu de l’énorme travail de fabrication, en revanche, pour les extensions de cheveux, la différence de prix est problématique. Entre des cheveux vendus pour une somme modique et des extensions posées à 600 € minimum, il y a un réel delta qui ne profite pas à la personne qui a vendu ses cheveux, une partie d’elle‑même !

Réutiliser les cheveux coupés

       Si vos cheveux n’ont pas la longueur adéquate ou sont trop abîmés pour être réutilisés en perruque, ils peuvent tout de même encore servir grâce à leurs multiples propriétés. N’hésitez pas à en parler à votre coiffeur, savoir ce qu’il fait des cheveux coupés.

       Beaucoup de coiffeurs les récupèrent pour les donner à des agriculteurs qui s’en servent comme répulsif pour éloigner les bêtes de leurs champs (sanglier, blaireau, etc.). En effet, les animaux sentent notre odeur humaine à travers les cheveux, ce qui les éloigne.

       Ensuite, les cheveux sont maintenant utilisés pour contenir les marées noires car ils ont des propriétés absorbantes oléophiles et hydrophobes qui leur permettent donc de retenir les hydrocarbures. Nous l’avons vu en août dernier à l’île Maurice avec la marée noire provoquée par le bateau Wakashio[4]. Énormément de Mauriciens ont été se faire couper les cheveux pour les récupérer afin de limiter cette pollution[5]. Les cheveux coupés sont mis dans des boudins type collant, qui sont déposés autour de la zone polluée afin d’absorber le pétrole[6].

       Les cheveux peuvent également servir de fertilisant grâce à la kératine qu’ils contiennent. En se décomposant lentement, elle se transforme en azote et en soufre.

       Ensuite, les cheveux peuvent avoir un rôle d’isolant[7]. Nous y pensons peu, mais nous transformons bien la laine en isolant, alors pourquoi pas les cheveux ?! Leur composition est à peu près la même : de la kératine. Le cheveu a également de très bonnes propriétés thermiques ET phoniques. De même, il est imputrescible (pensez aux vieilles momies qui ont encore leurs cheveux), et les cheveux en isolant résoudraient une partie du problème des rongeurs grâce à leur odeur humaine !

       D’autre part, grâce à sa solidité, un cheveu peut aussi servir de fil à coudre ! Au début du siècle dernier, certains vêtements étaient raccommodés de cette manière. Donc, si vous avez un bouton à recoudre sur un tissu approchant de la couleur de vos cheveux, c’est le moment d’essayer wink !

Enfin, une dernière idée de réutilisation des cheveux coupés grâce à leur solidité est comme renforçateur de béton[8] ! Les cheveux sont mis dans le béton, ce qui permettrait de mettre moins de ciment et de sable d’où des économies de matières. Ce projet est encore à l’étude.

Ouverture d’un marché ?

En donnant mes cheveux et en vous encourageant à donner les vôtres, je me demande si je ne suis pas en train d’ouvrir un nouveau marché pour les perruques et extensions. En France, cela n’est pas encore à la mode de se faire poser des extensions, mais qui ne me dit pas que dans quelques années, quand beaucoup de personnes donneront leurs cheveux, ce qui entraînera une baisse des prix des cheveux naturels, les acheteurs de cheveux ne vont pas trouver d’autres moyens d’écouler leurs marchandises en lançant une nouvelle mode de port de perruque ou d’extensions (ce qui existe déjà dans d’autres pays ou chez les stars) ?!

En me posant la question, j’ai réfléchi et je prends le risque car je trouve bien de faire connaître que les cheveux peuvent avoir une seconde vie, d’autant plus avec leurs superbes propriétés.

       Ainsi, même coupé, le cheveu a encore énormément de qualité. Il serait dommage de s’en priver. Et avec les études en cours sur ses multiples propriétés, on n’a pas fini de se couper les cheveux en quatre !

ADRESSES

Sachez que certains associations étaient présentes dans les concerts de métal et y proposaient leurs services de coupe afin de récupérer des dons de cheveux. Pourquoi dans les concerts de métal ? Beaucoup de métalleux ont de beaux et longs cheveux wink.

Solid’Hair
(https://association-solidhair.fr/)

Minimum 25 cm de cheveux.
Ils revendent les cheveux à des professionnels (perruquiers, prothésistes ou autres) pour subventionner les achats de prothèses capillaires pour les personnes atteintes de cancer ou de grande pelade qui n’ont pas les moyens de les financer. Le prix de la revente se fait selon le quotient familial.

 

Fake Hair Don’t Care
(https://fakehairdontcare.fr/)

Minimum 10 cm de cheveux.
Ils fabriquent eux-mêmes les perruques avec les dons de cheveux. J’ai choisi cette association pour cette raison. Ils revendent ensuite les perruques aux personnes atteintes de cancer selon le quotient familial.

 

Coupe d’éclat
(https://www.coupedeclat.be/)

L’association Coupe d’éclat est une branche de Think Pink, l’organisation nationale de lutte contre le cancer du sein en Belgique.
Ils récoltent à partir de 25 cm en Belgique (donc frais de port plus cher pour envoyer les mèches).

Comme Solid’Hair, les dons de cheveux servent à subventionner par leur revente, l’achat de prothèses capillaires pour les personnes atteintes du cancer du sein, qui sera calculée selon les conditions de revenu du patient (il n’y a pas de quotient familial en Belgique).

 

Coiffeurs justes
(https://coiffeurs-justes.com/)

C’est une association qui récupère les cheveux coupés, non pour fournir des perruques aux personnes cancéreuses, mais pour lutter contre les marées noires. Thierry Gras est très impliqué et cherche, en partenariat avec Eco Science Provence, d’autres utilisations aux cheveux coupés.
Pour en savoir plus, cet article du Journal des entreprises : https://www.lejournaldesentreprises.com/region-sud/article/coiffeurs-justes-structure-une-filiere-de-recyclage-des-cheveux-des-salons-de-coiffure-973301

POUR EN SAVOIR PLUS

SUR LA FABRICATION DES PERRUQUES

• Le site du perruquier MLT Perruque avec des photos de perruques en cours : https://www.mtlperruque.fr/notre-savoir-faire/

• Pour fabriquer soi-même sa perruque : https://fr.wikihow.com/fabriquer-une-perruque

Chez une coiffeuse-perruquière qui récupère elle-même les cheveux coupés pour les revendre ensuite en perruque : Reportage express (https://www.youtube.com/watch?v=bnrayddJOEo)
Bonus : la patronne ressemble à Edna, la couturière du film Indestructibles 🙂 !

 

SUR LE COMMERCE DES CHEVEUX NATURELS

Roman

La tresse de Laeticia Colombani : où on voit le trajet mondial que peuvent effectuer les cheveux coupés. Si j’ai bien aimé l’histoire, je n’ai pas aimé le livre au niveau écriture. Selon moi, l’écriture ressemble davantage à celle d’un scénario de film qu’à un roman. L’avantage est qu’il se lit donc très facilement.

 

Article

Journal Jeune Afrique, « Cheveu naturel : sur les traces d’un marché lucratif » avec une carte instructive des trajets que peuvent prendre les cheveux coupés (https://www.jeuneafrique.com/mag/603063/economie/cheveu-naturel-sur-les-traces-dun-marche-lucratif/)

 

Vidéo (Merci à Lucile @empreintezerodechet pour les sources)

Commerce des extensions et marché russe

Enquête exclusive, «Le Business des Cheveux » (https://www.youtube.com/watch?v=tMj3qDIZVYA)
Sur le commerce des extensions : à la quatorzième minute (14,18)
Pour voir sur le marché russe : à la dix-neuvième minute (19,20)

• Reportage France 3 Régions « Hairport : un marché du cheveu russe » (https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/2014/12/08/hairport-un-marche-du-cheveu-russe-609028.html)

Le marché indien des cheveux

France 2, « Inde : les cheveux versés en offrande aux dieux revendus en France » (https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/inde-les-cheveux-des-sacrifices-vendus-par-milliers_3434443.htm)

 

Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Cet article vous a intéressé, partagez-le !