Les antibiotiques, ce n’est pas automatique… Et ça vaut aussi pour les animaux

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique… Et ça vaut aussi pour les animaux

Depuis les années 2000, les médias nous servent que, nous, Français, prenons trop de médicaments, sommes bourrés aux antibiotiques. La consommation est telle que les molécules des médicaments se retrouvent dans l’eau de nos rivières à cause de nos urines et des stations d’épuration qui sont incapables de traiter ce type de déchets[1]. Conséquence grave : des bactéries auparavant soignables, développent des résistances et nous n’arrivons plus à les traiter. Un mot a été même crée pour expliquer ce problème : l’antibiorésistance[2] ! Autre conséquence grave : le sexe des poissons, très sensible aux paramètres extérieurs donc à la qualité de l’eau, se modifie et des problèmes de reproduction apparaissent avec un taux plus élevé de femelles (problème qui commence à se voir chez l’être humain, notamment dans les pays du Nord[3] !).

           S’il est vrai que nous consommons sans doute trop de médicaments et que des abus ont été pratiqués, j’en ai marre que les médias nous culpabilisent toujours ! Après tout, qui nous prescrit lesdits médicaments ? D’autant plus les antibiotiques, qui ne sont délivrables que sur ordonnance ? Oui, les médecins qui, eux, ont fait de longues études et ont donc normalement assez de bagages intellectuels pour démêler le vrai du faux, et savoir si le patient en a réellement besoin. Par ailleurs, comme toujours, il faut faire attention aux chiffres. Si la France arrive dans le groupe de tête dans la consommation de médicaments, elle est largement dépassée par les États-Unis, le Japon, le Brésil ou la Chine[4] !

           Alors pourquoi un tel opprobre en France envers les antibiotiques ? La raison est très simple : c’est qu’ils coûtent cher à la Sécu !!! ATTENTION, je ne dis pas qu’il faut retourner en arrière, surtout moi, étant la première à éviter au maximum les médicaments ! Mais ce que je n’aime pas et ce que je reproche aux médias et aux pouvoirs publics, c’est l’hypocrisie ! Sous couvert de santé publique, on nous dit qu’il faut réduire notre consommation d’antibiotiques ! S’il faut vraiment le faire pour notre santé : alors pourquoi les animaux des élevages industriels (plus de ¾ de la production française) sont-ils encore autant soumis aux antibiotiques ?! En effet, ces animaux vivent tellement serrés et enfermés (l’image dans la pub de la vache pâturant ne représente qu’un dixième de la viande industrielle produite) que leurs éleveurs leur donnent des antibiotiques en prévention (et non pour soigner) afin d’éviter une trop grande perte du cheptel si une maladie se propageait. Avant 2005, certains éleveurs industriels allaient même plus loin en donnant des antibiotiques aux animaux pour les faire grandir plus vite (donc les vendre plus vite !). Pratique désormais interdite dans l’Union européenne depuis 2005.

           Il est ainsi étrange de voir que si la consommation française d’antibiotiques a énormément baissé ces dernières années[5], on retrouve toujours davantage d’antibiotiques dans l’eau de nos rivières ! Et si notre résistance aux antibiotiques n’était pas due justement à ceux que nous ingérons INDIRECTEMENT en mangeant de la viande industrielle ou des produits laitiers provenant de ces animaux !? Ce qui expliquerait aussi nos problèmes de fertilité et d’hormones, car si cela impacte les poissons, cela nous touche aussi, comme tout être vivant ! Alors les antibiotiques, ce n’est pas automatique, et ça vaut aussi pour les animaux !

Pour aller plus loin

Une analyse courte mais complète sur l’origine de tous les médicaments qui se retrouvent dans l’eau : https://www.canalacademie.com/ida3722-Antibiotiques-et-pesticides-dans-les-eaux-les-risques-a-court-et-a-moyen-termes.html

Les explications de l’Inserm sur l’antibiorésistance : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/resistance-antibiotiques

Que faire ?

Quand votre médecin vous dit qu’il ne faut pas prendre d’antibiotique, lui demander si on fait la même chose pour les vaches, cochons et poulets qui sont en élevage industriel ?

Évitez de manger de la viande industrielle en choisissant de la viande bio (c’est un des critères du label biologique : pas d’antibiotique excepté animal malade), ou sous label AOC ou AOP (utilisant moins d’antibiotiques comme les animaux ont davantage d’espace pour vivre) !

Et si possible, faites pareil pour les produits laitiers, les choisir bio de préférence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code