Zéro déchet : le spray déodorant local, efficace et économique

Zéro déchet : le spray déodorant local, efficace et économique

Un petit article pour changer et qui sort au moment où les chaleurs devraient enfin arriver ! Comme d’habitude, après un gros article, j’aime bien écrire un article plus léger. Et cela faisait longtemps que je n’avais pas écrit un article zéro déchet. Pour rappel, le but est de vous partager des recettes simples, qui ne se trouvent pas ou difficilement sur internet, et utilisant des produits locaux.

     Là, c’est au niveau déodorant. Pour celles et ceux qui me suivent depuis le début de ce blog, vous savez que j’avais remplacé le déodorant par du bicarbonate de soude alimentaire… (voir l’article à ce sujet en cliquant ici) Mais hélas, après presque deux lustres d’utilisation, malgré l’huile sous les aisselles après la douche, le bicarbonate a commencé à m’irriter la peau cry. Plusieurs personnes m’ont aussi fait part de leur désarroi car, pour elles, le bicarbonate a rapidement irrité leur peau. D’autres personnes m’ont dit qu’elles n’aimaient pas la texture et préféraient retrouver un spray, comme avec les déodorants industriels.

     Bref, avec tous ces problèmes, je me devais de trouver une solution ! Surtout qu’après des années de bicarbonate sous les aisselles, être « sans » odeur était devenu un véritable confort. Je ne me voyais vraiment pas revenir en arrière, en rachetant des déodorants qui polluent, ne respectent pas ma peau et qui n’absorbent pas mon odeur de transpiration.

LA recette d’un dédorant en spray zéro déchet et local

     Après moult recherches, j’ai enfin trouvé. Je me suis inspirée d’une recette des Trappeuses. La recette est légèrement plus complexe que l’ancienne avec le bicarbonate seul, mais je vous promets, comme toutes mes recettes zéro déchet, elle est simple et n’utilise que des ingrédients locaux qui seront au nombre de… DEUX ! Donc, je pense que cela ira, ça ne fait pas encore trop d’ingrédients à acheter  ! Et avec peu d’ingrédients, elle est facilement reproductible.

Recette du déodorant en spray zéro déchet existe aussi.

De l’eau florale d’hamamélis et du bicarbonate de soude composent cette nouvelle recette de déodorant en spray zéro déchet et local.

     Les proportions sont pour un flacon avec vaporisateur de 50 ml. Le mien est un flacon de récupération quand je testais des eaux florales.

NOTE : quand vous testez un nouveau produit, telle une huile ou une eau florale, achetez toujours en petite quantité quand c’est possible, même si cela est plus cher au poids, car on ne sait jamais la réaction de la peau.

     Avant toute chose, vous vous lavez bien les mains et désinfectez tout le matériel, à savoir une cuillère à café et le flacon où votre déodorant sera mis. S’il est en plastique, désinfection à l’alcool ; s’il est en verre, désinfection en le faisant bouillir 10 minutes dans l’eau (et on le met à chauffer en même temps que l’eau afin d’éviter le choc thermique). Faites sécher le tout à l’air libre ou avec un torchon propre.

    Pour la recette proprement dite du déodorant, vous mettez une cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire dans votre flacon (ou celui acheté en pharmacie pour avoir du bicarbonate avec une granulométrie fine), remplissez le reste d’eau florale d’hamamélis et… et… Et c’est tout ! Vous refermez, secouez et attendez un peu que le bicarbonate de soude se dissolve bien avant de vous en servir !

     Avouez que cela va ! Même s’il y a un peu plus de manipulation que la recette avec le bicarbonate simple, cela reste tout à fait faisable et sans prise de tête.

Bicarbonate de soude et hydrolat d'hamamélis pour une recette de déodorant zéro déchet en spray.
Déodorant en spray avec de l'hydrolat d'hamamélis : efficace et local.

Une cuillerée à café de bicarbonate de soude alimentaire (ou celui de pharmacie) et de l’eau florale d’hamamélis pour le reste du flacon de 50 ml, et vous avez une recette toute simple de déodorant en spray zéro déchet.

     Pour celles et ceux qui trouvent la recette encore trop simple, il est possible d’ajouter une cuillère à soupe de gel d’aloé véra. Je ne le fais pas, car je n’ai pas vu l’intérêt, excepté peut-être de mieux protéger la peau ?

     En pratique, soyons honnêtes, ce déodorant fonctionne moins bien que le bicarbonate de soude pur. Mais, ayant beaucoup de problèmes de transpiration, je peux vous assurer qu’il ira aux trois quarts de la population, et pour les personnes qui transpirent beaucoup, il ira pour les trois quarts des situations. N’hésitez pas à tester. Et si vous avez peur qu’il vous reste trop d’eau florale d’hamamélis, elle est bonne pour plein d’autres choses (voir encadré).

    Et dans l’article sur le bicarbonate comme déodorant, retrouvez plusieurs astuces comme éviter l’effet carton sous les aisselles des habits dus au déodorant industriel ou encore quelles matières textiles privilégiées pour moins transpirer ! L’article en cliquant sur le lien suivant : https://crevette-diplomate.fr/le-deodorant-le-plus-simple-et-le-plus-efficace-au-monde/

   N’hésitez pas à me faire votre retour dans les commentaires si vous avez déjà essayé la recette du bicarbonate seul comme déodorant et si vous en êtes content ou avez éprouvé quelconque difficulté.

L’hamamélis

Cet arbuste est originaire d’Amérique du Nord, mais nous le trouvons aujourd’hui facilement en France. Pour trouver l’eau florale (ou hydrolat selon les appellations, même si l’hydrolat est le terme plus générique), de plus en plus de petits fabricants d’eau florale en produisent. Sinon, vous en trouverez facilement en magasin bio, sous forme de spray de 250 ml. Sachez que l’eau florale d’hamamélis est aussi bonne pour les poches sous les yeux, les cicatrices, la circulation sanguine. Et j’aime beaucoup son odeur florale très légère.

Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a intéressé, partagez-le !