Le bon sens du Bulgomme ou comment bien mettre ce protège-table ?

Le bon sens du Bulgomme ou comment bien mettre ce protège-table ?

Petit article pour publier quelque chose avant la fin de l’année.
Depuis la rentrée, les jours se sont succédé à une vitesse, prise avec le boulot et mes diverses occupations de militante (train et eau qui ont en grand besoin) que je n’ai pas eu le temps d’écrire pour le blog, à mon grand regret.

J’espère sincèrement que l’année prochaine, je pourrai me remettre plus régulièrement au blog car cela me manque beaucoup. Et il y a encore tellement de sujets à traiter, d’autant plus avec les élections présidentielles et législatives qui arrivent où j’espère que nous aurons de vrais débats qui intéressent les Français comme le travail, la santé ou encore le logement !

Le Bulgomme, élément phare de la salle à manger

       Donc aujourd’hui, un article pour les fêtes ! Un épate belle-mère quand vous l’aiderez à mettre la table de Noël ! Ou pour relancer une conversation après un débat sur, au hasard, les migrants, la vaccination ou le féminisme wink ! Article qui s’adresse particulièrement aux Picards et Nordistes ! Pourquoi ? C’est un élément indispensable dans leur domicile. Je ne connais pas beaucoup de Picards qui ne le possèdent pas. En effet, les Picards reçoivent encore beaucoup chez eux, et la disposition des pièces le montre : la majorité des Picards ont encore un espace dédié à la réception avec une salle à manger disposant d’une longue table en bois.

       Quel est donc cet élément indispensable, qui évite les taches sur la belle longue table en bois ? Le Bulgomme ! Oui, cette sous-nappe, aujourd’hui en plastique, protège le dessus de la table des chocs, de la chaleur et des liquides, car tout le monde sait que liquide et bois ne font pas bon ménage !

Bien mettre le Bulgomme

       Et comment mettre son Bulgomme ou protège-table pour ne pas citer la marque (oui, le nom Bulgomme est une marque déposée) ? Cela peut sembler évident… pourtant 99 % des gens le mettent à l’envers ! En effet, la face alvéolée du Bulgomme se met… contre la table !!! Et non, l’inverse ! C’est-à-dire que la face alvéolée est en dessous. Quand je l’ai appris par Xavier, l’oncle de mon compagnon (que je remercie encore), cela a été la révélation ! En effet, en mettant la face alvéolée contre la table, cela évite au Bulgomme et à la nappe de déraper grâce aux fameuses alvéoles ! Tout simplement ! Aussi bête que cela !

       Et surtout cela répond à la question de tous les Picards en bas âge : pourquoi y a-t-il des motifs sur cette sous-nappe, si cela ne sert à rien ?! Un procédé de fabrication ? Mais pourquoi alors ce n’est que d’un seul côté ?! Étant créative, je pensais que cela servait à réaliser des dessins sympas, mais j’étais moyennement convaincue par cette explication : cela me semblait étrange que le designeur ait pensé aux enfants qui allaient dessiner sur la table !

       Après avoir enfin répondu à la question de l’utilité de la face alvéolée du Bulgomme, une nouvelle question apparaît.

Pourquoi la majorité des gens ont-ils mis le Bulgomme à l’envers pendant des années !? Et sans se poser la question de la commodité de ces alvéoles !?

       Nous pouvons dire que les traditions sont fortes : nous apprenons depuis que nous sommes petits que le Bulgomme se met de telle façon, et de génération en génération, nous reproduisons le même geste, même s’il est faux et illogique !

Petite histoire du Bulgomme

Le Bulgomme a été crée par Pennel et Flipo à la fin des années 1920, entreprise spécialisée dans le textile en caoutchouc. C’était la première entreprise française à utiliser la méthode de calandrage, qui permettait de recouvrir une feuille de tissu d’une fine couche de caoutchouc. En effet, à l’origine, le bulgomme est composé de caoutchouc « gonflé » (les petites bulles qui forment les alvéoles), d’où son nom : bulle et gomme.

Aujourd’hui, hélas, il est composé à 100 % de PVC, donc de plastique ! La branche Bulgomme qui a fait les beaux jours de Pennel et Flipo et qui était fabriqué à Roubaix a été revendue à Venilia en 2002[1], entreprise qui s’est spécialisée dans les recouvrements de table (nappe, set, protège-table) et les films adhésifs.

Mettre le Bulgomme à l’envers

      En cherchant pour cet article, j’ai peut-être un élément de réponse sur le pourquoi de cette mauvaise installation du Bulgomme. En effet, je suis tombée sur de vieilles publicités pour le Bulgomme, et celles-ci montrent le Bulgomme mis à l’envers ! Je ne pense pas que ce soit une erreur. À mon avis, le Bulgomme avait été mis de cette façon POUR la publicité.

      En effet, les alvéoles sont la marque de fabrique de cette sous-nappe et elles mettent en avant la spécificité du produit en comparaison avec les autres nappes ou protège-table qui ne les ont pas. La face alvéolée suggère immédiatement la marque, c’est pourquoi elle a été placée au premier plan, même si le Bulgomme se retrouve à l’envers sur la publicité. J’ai fait de même avec la photo d’ouverture.

      Au départ, j’avais pris une photo du Bulgomme dans le bon sens, c’est-à-dire les alvéoles contre la table. Mais, la photo n’allait pas, car on ne voyait pas qu’elle montrait le Bulgomme, cela pouvait être une nappe quelconque ! J’ai donc dû retourner le Bulgomme pour qu’on voit bien que je parle de Bulgomme et non d’une nappe ! Je pense donc que les publicitaires de l’époque ont eu le même souci que moi. Et ils n’ont pas pensé que l’image influencerait les gens à mettre le Bulgomme à l’envers pendant des générations !

Le Bulgomme est mis à l'envers.
Les alévéoles du Bulgomme ressortent.

Deux publicités datant des années 1968 et 1973
où on voit la mise en avant de la caractéristique propre du Bulgomme :
ses alvéoles.

Et remarquez que le Bulgomme, à l’époque,
se désignait comme une sous-nappe et non comme un protège-table.

      L’exemple de la mauvaise utilisation du Bulgomme montre  la force de la publicité et surtout de l’image : des milliers de personnes ont installé leur Bulgomme comme la publicité sans se poser de question sur les alvéoles, pensant sans doute que c’était dû à un procédé de fabrication !!! Elles ont tout simplement fait comme la publicité, même s’il n’y avait pas de logique !

      Et cela va tellement loin que des entreprises se sont spécialisées dans du Bulgomme avec élastique pour éviter qu’il ne glisse[2], sans comprendre qu’il faut seulement le retourner pour que la face alvéolée soit contre la table et qu’elle permette l’anti-dérapage !

 Et voici comment des alvéoles à l’envers vous feront retourner la conversation pour les fêtes !

Bonnes fêtes de fin d’année !

BONUS

Deux photos de belles tables des salles à manger picardes. Ces tables se retrouvent dans la majorité des maisons, ayant une pièce (ouverte ou non) pour recevoir la famille, les amis, les amis d’amis… À ma connaissance, c’est beaucoup moins systématique dans les autres régions (excepté Normandie et Ardennes), mais n’hésitez pas à me faire vos retours, cela fera avancer nos connaissances sur la sociologie des pièces sealed !

Salle à manger avec une longue table en bois pour recevoir.
La salle de réception avec une longue table en bois.

La caractéristique de la salle à manger picarde est sa longue table en bois entourée de chaises avec un dossier haut.
En effet, Beaucamps-le-Vieux est
le pays de la chaise.
Aujourd’hui, on y trouve encore des fabricants de chaise et pailleurs.
Et croyez-moi, ces chaises sont faites pour durer à vie ! Et sans aucun plastique !

POUR EN SAVOIR PLUS

Venilia, ayant racheté la marque Bulgomme, a réalisé une vidéo pour expliquer comment ce protège-table s’installe sur la table : https://www.youtube.com/watch?v=SjbgcOBCUWU

Et le Bulgomme se prête maintenant à la couture comme le montre la fabrication de ce sac de la blogueuse Aurélie : https://afondlesballons.blogspot.com/2009/02/sac-en-bulgomme.html
Avouez que cela donne envie sealed ! Bref, on n’a pas fini d’entendre parler du Bulgomme et de ses alvéoles !

Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !
Pin Share

Laisser un commentaire

Cet article vous a intéressé, partagez-le !

%d blogueurs aiment cette page :