Déféquer dans la nature : des solutions

Déféquer dans la nature : des solutions

Pour continuer cette série sur les déchets, une photo pas du tout, du tout glamour.
Oui, nous allons parler caca en promenade aujourd’hui !

       Nous avons tous déjà rencontré cette scène de papier toilette jonchant les chemins de randonnée ou même de promenade. Même si j’ai toujours du mal à comprendre les gens qui se retirent à peine pour déféquer (j’aime mon intimité), il faut prendre en compte les besoins physiologiques, d’autant plus à une époque où les toilettes publiques se réduisent en peau de chagrin ou sont hors de prix. Mais voir du papier toilette rose ou blanc, en plein chemin, quand nous sommes en pleine promenade bucolique, ce n’est pas du tout plaisant, même si celui-ci se décomposera assez rapidement.

Déféquer dans la nature sans outrager les autres

       C’est mon ancienne collègue Anne-Christine, une baroudeuse, qui m’a donné une astuce facile pour éviter cela. Je la remercie encore car je n’y aurais jamais pensé. Il suffit tout simplement de faire comme les animaux ! C’est-à-dire creuser un petit trou (je ne vais pas vous demander avec la patte wink) avec une petite pelle ou votre pied. Vous avez ainsi votre TAC ou trou à caca. Puis, vous faites votre commission et hop, vous recouvrez avec de la terre. Ni vu, ni connu pour les prochains promeneurs. Et si vous loupez le trou, un petit coup de bâton pour pousser les fèces dans le trou, et c’est bon smile !

       Autre solution, si vous n’avez pas de pelle ou si vous êtes en pleine montagne, recouvrez d’un bon tas de feuilles ou de brindilles. Si vous êtes dans le combo, vous pouvez uriner sur ce tas afin que les feuilles ne s’envolent pas. Et voilà, maintenant, vous savez comment faire caca dans la nature sans embêter les autres.

Bénéfices de la défécation enterrée

       Les avantages de ces deux solutions pour déféquer dans la nature : le paysage reste glamour, vous enrichissez la terre car vos excréments se décomposeront, et surtout vous éviterez de laisser des pathogènes en plein air où il risque de se développer et/ou de contaminer un autre animal (humain ou non). Pour rappel, les épidémies de choléra, diarrhée, hépatite et typhoïde (oui, rien que ça !) sont dues au fait de laisser en plein air nos excréments[1] plein de pathogènes qui ne se détruisent pas à l’air libre (il faut une chaleur de 60° C pour les tuer[2]).

       Alors la prochaine fois que vous irez vous promener ou en vacances, pensez à prendre votre petite pelle wink ! Et n’hésitez pas à partager l’information autour de vous. Plus nous serons de monde au courant à comment faire caca dans la nature, moins de papier toilette souillera nos paysages.

 

Et vous, avez-vous une autre solution pour les besoins dans la nature ?

BONUS : l’essuyage en mode baroudeur

      Suite à cet article, j’ai reçu beaucoup de commentaires, sur comment s’essuyer sans salir son environnement. Les personnes qui ont l’habitude de la défécation en plein air font attention à prendre du papier toilette qui se dégrade rapidement (éviter les super épais et/ou ceux aux senteurs florales chimiques) ou s’ils prennent leurs mouchoirs en papier, ils les dédoublent afin d’avoir une feuille moins épaisse.

      D’autres personnes, quant à elles, prennent un sachet hermétique et mettent les papiers salis dedans. Enfin, les plus motivées qui sont dans une démarche zéro déchet ont sur elles un lot de lingettes lavables, qu’elles mettent aussi dans un sachet hermétique une fois utilisées et qu’elles lavent en rentrant chez elle.

Énormément de solutions existent, il suffit de faire passer le message smile !

POUR EN SAVOIR PLUS

Le site Topito a rédigé une liste de conseils à ce sujet : https://www.topito.com/top-conseils-chier-nature. Eux, ils utilisent une pierre pour creuser. Et leur conseil par rapport à la contamination des rivières est judicieux : il faut faire attention à se tenir éloigné des sources et cours d’eau pour déféquer afin de ne pas souiller ceux-ci.

Le livre de Kathleen Meyer, Comment chier dans les bois, aux éditions Edimontagne, 2018 (https://www.decitre.fr/livres/comment-chier-dans-les-bois-9782913031333.html).
Je ne l’ai pas lu mais Estelle du blog Sentiers d’images et Tassa d’Une française dans la lune me l’ont conseillé.

Si cet article vous a intéressé, partagez-le ! Merci !
Pin Share

2 réflexions sur « Déféquer dans la nature : des solutions »

Laisser un commentaire

Cet article vous a intéressé, partagez-le !

%d blogueurs aiment cette page :